back | Cahier de charge | Panhard | Citroën | Dessins M. Charreton | Un nom est un nom...

Génèse de la Dyane

Voici la seule et vraie histoire de la naissance de la Dyane, comme raconté par les hommes qui étaient au berçeau!

Dans la littérature spécialisée, on trouve précieusement peu sur la génèse de la Dyane. Ce qu'il est écrit est souvant contradictoire et sommaire. Pour cette raison je cherchai, il y a quelques années, la source: M. Robert OPRON. Il fut à l'époque chef du bureau de styling chez Citroën. J'étais invité chez lui pour parler du débût de la Dyane. Il avait également invité son ami et ancien collaborateur Jacques CHARRETON et sa femme. Ce fut un fin d'après-midi longue, agréable et instructif!

Renault 4L

En 1964 les chiffres de vente de la 2cv baissaient assez rapidement. L'AMI6 et surtout en version break vendait bien. La cause était bien-sûr le lancement de la Renault 4 en 1961. La Régie Renault avait bien étudié la 2cv et lança sa copie revue et corrigée. Plus puissant, cinquième porte et aussi facile à vivre et utilitaire comme la deuche.

 Cahier de charge

M. BERCOT, Directeur chez Citroën voulut vite un concurrent pour la 4L. L'AMI6 opéra quand-même dans un autre segment. Il dressa lui-même le cahier de charge:

  •  concurrencer avec la Renault 4;
  •  hayon (au fond il était contre, cela faisait trop "utilitaire");
  •  une 2 CV fiscale, la 4L en avait quatre;
  •  économique à la fabrication, donc réutilisation de nombreuses pièces 2cv et AMI6;
  •  montage sur les mêmes chaînes de la deuche.

Surtout ce dernier point fut déterminant pour la Dyane. Si on peut utiliser les chaînes de montage de la 2cv, ça fait des grosses économies. En plus, si le nouveau modèle se vendait bien, la production de la deuche pourrait facilement être cannibalisée par le nouveau né.

Le revers de la médaille fut que les dimensions extérieure, surtout la largeur, de la voiture seraient prédeterminées. Plus large que la 2cv était impossible.

 Crée par Panhard...

Bercot eut un problème d'organisation. Le Bureau d'Etudes était débordé de travail. Le chef de bureau, M. Flaminio BERTONI venait de décéder et M. Robert OPRON nommé comme son successeur. Au programme il y avait à l'époque le restylage de la DS, celui de l'AMI6 et autres projets comme la F etcétéra. Bercot décida de sous-traiter le dessin au Bureau d'Etudes de Panhard et Levassor. Cette Maison vernaît d'être acquéri en partie par Citroën.

 

Les premiers dessins
Autres dessins de première heure
Dessins de M. BIONIER, Mars 1965

Chez Panhard, c'est M. Louis BIONIER qui est en charge pour le dessin. Dans son dessin, on retrouve assez d'éléments styling en "V" ou trapézoïdaux. Regardez-bien le dessin des montants de pare-brise ou le dessin des premiers volants. Il n'est pas clair si c'était un élément voulu. Quand Bionier montra ces premiers dessins à la Direction de Citroën, ils ne furent pas très satisfaits. L'avant était trop lourde et ressemblait trop l'AMI6. L'arrière n'enthousiasma non plus la Direction.

 ...Peaufiné par Citroën

Au lieu de renvoyer M. Bionier pour refaire ses devoirs, Citroën laissa le travail de peaufiner les dessins à M. Jacques CHARRETON, collaborateur de M. Opron, qui venait d'être embauché chez Citroën. On lui doit le nez et la proue charactéristique de la Dyane.

Les portes concaves de la Dyane ne sont pas une plaisanterie styliste. M. Opron racontait que les portes, pour être rigides, ne devrait pas être plates. L'Idéal était de les faire convexes. Vu les constraintes de dimension (largeur égale à celle de la deuche) ils sont inversés. M. Flaminio Bertoni aurait également inventé des portes concaves en espérant qu'elles réflechissent le bruit comme un miroir.

M. Charreton voulut des optiques carrées. A cause des raisons d'économie, ils ont choisi pour les rondes avec un enjoliveur carré.

Vu les dates, les dessins ci-dessous (cliquables) sont attribués à M. Charreton.

 Dessins M. Charreton

mai 1965 3 juin 1965 11 juin 1965

Le tableau de bord fut dessiné par M. Henry DARGENT. Son dessin pour la Dyane est repris quasi inchangé pour l'AMI8.

Le dessin final plaisa tellement à M. Bercot, qu'il appela la Dyane sa voiture préféré. M. Opron ne partage pas cet opinion... Mme CHARRETON, épouse du co-dessinateur, racontait pendant l'interview qu'elle trouvait la Dyane une voiture amusante. Elle en avait trois et partait toujours sur les chapeaux de roue!

 Un nom est un nom..

Il n'y a peu de doute sur l'origine du nom Dyane. Ce nom venait directement des archives Panhard, dont Citroën est maintenant à 100% propriétaire. Panhard a déposé à côté des marques "Dyna", "Dynavia" et autres "Dynamic" aussi "Dyane". Rien de plus facile pour Citroën d'utiliser cette marque déjà déposée par Panhard. M. Opron niait catégoriquement toute liaison avec la déesse romaine de la chasse.

back  |  top  |  Frank Kam © 2003  |  Disclaimer